Mots-clefs

, , , , ,

« Un homme aimé par sa femme, une femme aimée par son homme » , mais c’est caritatif, il ne faut pas oublier les homosexuels, les gays qu’on dit, ou les bisexuels. Ben, certains trouvent qu’un couple homosexuel est contre nature, mais l’amour n’a aucun préjugé.

Lorsque je parle de l’amour, je parle du bonheur partagé et de la liberté d’être soi-même dans la relation d’amour !

Maria Thunholm

Paris, lundi 7 novembre 2011

J’aimerais vivre une expérience amoureuse où je puisse être moi-même sans consacrer ma personnalité à tout prix, mais en même temps de pouvoir tout partager avec mon amour. Malgré mon rêve, cela est bien impossible, je me contente donc de ce qu’on peut partager et en espérant que mon amour arrive à vivre sa vie, en partageant une vie avec nos différences.

Je sais que l’amour a été la grande question de nombreux philosophes et poètes, il l’est toujours, il le sera dans l’avenir. Je n’ai pas la bonne réponse, même si la science dessine une chimie entre deux individus, l’âme est un sujet pour les philosophes, « les yeux sont le miroir de l’âme« , c’est classique. Une personne qui aime l’autre, elle le sait instinctivement, mais l’autre ne l’aime pas.

L’amour en a de nombreuses formes, mais l’amour le plus fort doit être celui d’une mère, c’est ça que je pense. Malgré cela, j’ose aimer l’étranger venant de l’autre bout du monde, en risquant de perdre celui de ma mère, mais cela ne m’arrivera jamais, car elle m’aimera jusqu’à sa mort. Je ne divinise pas cet amour, c’est un lien très fort, peut-être le plus fort chez l’homme.

Est-ce Voltaire qui a dit « Si Dieu n’existait pas, il faudrait l’inventer. » ?

L’homme a besoin de l’amour divin, même si Dieu est fictif, peu importe l’existence du Seigneur, l’homme a besoin d’être consolidé. Un Dieu qui aime l’humanité est un signe très fort, malgré mes réflexions sur l’amour divin, sachez que je suis croyante. Mais soyons francs, la foi chez l’homme moderne est faible, le nouveau Dieu est notre technologie, on se confie facilement à un ordinateur, à Internet, mais nous oublions les personnes à notre proximité, qui nous aiment.

Ben, ma réponse à Voltaire est « Nous avons créé notre Dieu par notre technologie et cela continue, l’homme se croit le maître du monde ! »

J’espère que Dieu existe, même si je crois en lui, je ne sais pas s’il existe ou pas, c’est parce que j’ai besoin de son amour divin !

Publicités