Mots-clefs

, , , ,

Là où l’eau de source s’estompe

Elle coule dans les montagnes

En grandissant elle devient un fleuve

Dans les montagnes le fleuve cherche à descendre

À l’altitude du fleuve en Sibérie

Un torrent glacial

La chute témoigne du voyage de l’eau

Elle estomaque le monde par sa force

Mais il n’y a personne de la voir

Le fleuve y continue son voyage en se calmant

Le fleuve devient une rivière

Une rivière étouffante 

Un torrent glacial qui se dirige vers la mer glaciale

À la direction du Pôle Nord

Jusqu’à la fin de son voyage

En se rejoignant à la mer

Se dissolvant à l’eau glaciale

En même temps un nouveau cycle commence

Là-haut dans les montagnes…

Je parle peut-être d’un fleuve, un torrent glacial, mais ce torrent pourrait représenter d’autres choses de la vie. Peut-être s’agit-il de la vie humaine, c’est à vous de le décider.

Mais n’est-il pas ça qu’on vit dans une vie entière, tout commence à l‘estompe, rien particulier, l’adolescence fait exploser la force des hormones, un changement très radical en même temps qu’on reste un enfant, mais petit-à-petit l’enfance disparaisse et l’adolescent devient adulte et suit le torrent du quotidien, mais à la fin de la vie, cet individu qui disparaisse en laissant des traces de sa vie, en même temps qu’il décède un bébé est né…

Maria Thunholm

Paris, mardi 15 novembre 2011

Publicités