Mots-clés

, , , , ,

Est-ce qu’une femme qui a une identité masculine est une femme ?

N’est-elle pas un homme dans un corps féminin, un homme qui veut être accepté comme il est, pas pour son corps féminin qu’il veut adapter à sa véritable identité. Ou bien, le contraire que l’on parle beaucoup plus des hommes se sentant femmes, mais il ne faut pas oublier les hommes enfermés dans leurs corps féminins.

Être transsexuel (-le) n’est pas un choix, un être humain ne peut pas choisir son identité sexuelle, même si les théories sont nombreuses, il faut respecter l’individu qui souffre de ne pas être celui qu’il est en réalité. N’est-il pas mieux d’accepter la véritable identité de l’individu ? Pour qu’il soit en bonne santé, il y en a des personnes qui se suicident parce qu’elles ne sont pas acceptées par leurs proches. Une famille qui a rejeté un membre de la famille, elle en aura perdu un membre précieux.

Un homme que j’aie connu est né femme, mais pour moi il reste un homme, car sa véritable identité est bien masculine. Les hommes et femmes qui ont vécu ce que je viens de décrire ont tous une histoire à raconter, chaque histoire est également unique, personne ne peut prévenir les réactions de l’environnement.

Est-ce que la religion en a le droit de décider ce qui est juste ou injuste ? Non, car à chacun sa foi, Dieu nous a créés parce qu’il nous aime. C’est ça que toutes les religions disent, n’importe quelle religion est injuste au niveau d’ « être accepté ». Mais les individus d’une religion sont tous différents et certains tolèrent la différence, les autres sont indifférent, puis les radicaux qui n’acceptent rien de différent. Si un fanatique a tracassé un être humain qui ne suit pas les normes de la société, il s’agit d’un crime.

Publicités