Mots-clés

, , , , , ,

Le monde que nous partageons n’est qu’un monde fou, ou bien un monde plein de fous, mais je veux croire en l’espoir, l’espoir est de l’amour un avenir pour nos enfants. Mais quel avenir les attend ?

Les anneaux sur la surface qui se grandissent, ceux qui se renforcent en consommant ses dernières forces, tout ça pour disparaître en néant, s’anéantir en vide, mais la force qui se renaîtra en même temps qu’elle disparaisse dans le vide, la paix qui y règne est une hallucination qui est turbulente, la turbulence qui est à la fois paisible et violente…

Mais tout ce qui nous perturbe, le chaos qui se cache derrière la paix, ce que nous pourrait obliger de fuir, s’échapper à sa vie, renoncer à sa propre vie, parce que les autres crient « fuyons » et la panique y règne pour un instant, que je souhaite voir disparaître, car elle sème le chaos dans le monde…

Mais s’enfuir n’est pas la solution absolue, même si la solitude est absolument nécessaire pour un être vivant, mais de partir pour revenir est ce qu’il faudrait faire, parfois a-t-on besoin du groupe, parfois a-t-on besoin d’être seul, mais en cherchant un espoir pour l’avenir, pour nos enfants, j’espère que l’avenir rendra l’espoir à nos enfants, même si j’en ai un véritable doute, par contre n’abandonnez jamais l’espoir !

Publicités