Mots-clefs

, , ,

Il m’énerve tant,

autant d’insultes,

il a un souci et refuse de l’admettre,

donc c’est moi qui doive porter son souci,

je refuse de le faire.

 

Il faut qu’il le comprenne,

me laisser revivre mon art,

je veux juste pouvoir m’asseoir,

écrire quand l’inspiration arrive,

sans ses maudits commentaires…

Maria Thunholm

Publicités