Mots-clefs

, , , ,

Il y a des larmes,

parfois de tristesse,

parfois de joie,

et rien ne bat celles de joie.

 

Les larmes de tristesse,

celles qui pèsent sur le cœur,

le fardeau dans la vie,

tu y pleures de tristesse.

 

Les larmes de joie,

celles qui soulève le fardeau de ton cœur,

dès que tu retrouves l’espoir,

un beau sourire sur tes lèvres.

 

Maria Thunholm

Paris, jeudi 1er août 2013

Publicités