Mots-clefs

, , , , ,

Mon accusé de cession d’un véhicule : 20150701135446123

J’ai vendu un véhicule le 30 juin 2014 à 11H00 avec l’aide d’un ami à Montreuil, les documents sont bien envoyés à la préfecture des Deux-Sèvres, pourtant les amendes continuèrent d’arriver chez moi. La personne qui s’occupe des véhicules m’en a aidée, comme même ils continuèrent d’envoyer les amendes chez moi.

Aujourd’hui ai-je contacté le Tribunal de Police pour que le nouveau propriétaire paye ses contraventions et que je récupère mes points.

Tous mes soucis viennent d’une erreur de la poste autant que je sache, pourtant je refuse comme même de payer les contraventions, les infractions commises par le nouveau propriétaire. Je n’en ai rien fait à Paris depuis mon départ pour les Deux-Sèvres, mais le Paris m’a causée des soucis tout en étant loin de Paris.

J’espère bien que le tribunal de police rendra compte de l’accusé de cession d’un véhicule que j’ai envoyé.

Ce qui est le pire est le fait que mon compagnon croyait que j’avais perdu l’argent en jouant au poker sur Internet, que je ne ferai jamais. Notre relation s’endurcit à cause des problèmes administratives. Oui, les problèmes administratives me causèrent des soucis financiers, mais ce ne serait pas la première fois que je surmonte des problèmes ainsi.

Ce n’est même pas de ma faute, si j’avais commis ces infractions j’en aurais payé. Pourtant ces contraventions devraient être payées par le nouveau propriétaire. Tout ça pour un petit problème de la poste, au moins il y en a une solution à la fin du tunnel. J’espère ainsi que le Tribunal de Police annulera les contraventions en mon nom.

Maria Thunholm

Mauléon, le 21 décembre 2015

Publicités