Mots-clefs

, , ,

La compréhension dépend de la volonté, si l’on souhaite comprendre l’autre il suffit de s’asseoir et faire attention. Par contre la plupart des gens ne le font que rarement, car nous vivons dans une société qui nous fait courir, souvent inutilement. Qu’est-ce que la compréhension ?

Je préfère vous dire que la compréhension est liée à notre volonté, il s’agit de voir ce que l’autre personne en dit. C’est-à-dire que c’est nécessaire d’y avoir un esprit ouvert pour pouvoir le faire, sinon l’on n’entend rien d’autre que ce que l’on veut entendre.

Je veux bien expliquer les raisons de mes faits, mais sans la véritable volonté de vouloir me comprendre il en est inutile. Je suppose que vous avez vécu la même chose, nous sommes tous et toutes différents, heureusement devrais-je dire. Mais c’est justement nos différences qui créent les circonstances qui nous permettent de comprendre les autres ou pas, nous avons nos propres langages dépendant de nos métiers et de quel milieu nous venons.

J’ai beau à traduire la compréhension dans ma langue natale, qui est förståelse et pourtant c’est bien inutile, car même entre les Suédois la mauvaise compréhension est réelle, je parle de mon expérience quand même. L’on a beau à écrire ce que l’on veut dire aux autres, mais si celui qui reçoit le texte ne le veut comprendre qu’en cas d’un accord, il en est bien inutile. Je peux parler toutes les langues existant sans me faire comprendre, mais je peux également parler une autre langue que l’autre et nous nous comprenons quand même.

L’autre question j’ai ; est-il vraiment utile de se faire comprendre à chaque fois ?

La réponse devrait être que parfois ce serait utile de ne pas comprendre ce que l’autre dit. Soit l’on puisse voir le bon côté, soit l’on voit le mauvais côté. Mais j’en suis sûre que c’est mieux de pouvoir ne pas vouloir comprendre.

Publicités