Un peu de jazz

Mots-clés

,

40051783_2304221116261274_8832273835299438592_n.jpg

Je ne sais pas si c’est l’âge ou bien un vieil amour pour la musique qui se développe, mais j’ai commencé à apprécier le jazz, même si le blues reste mon favori. J’ai commencé à apprendre à jouer du saxophone.

Les sons, c’est tellement magique d’écouter, juste un saxophone au fond et je me relaxe dans un monde du stress. La musique est probablement la meilleure thérapie pour l’âme.

J’essaie d’en comprendre, juste pourquoi je commence à apprécier le jazz en étant presqu’un demi-siècle. C’est tellement agréable.

Publicités

Quand le Pape accuse les enfants … #pape #Vatican

Mots-clés

, , , , , ,

40194741_2305717869444932_5509410547809910784_n

Et les prêtres vont chercher le pardon …

J’ai beau à vouloir dormir, mais j’ai suivi le Pape François sur Twitter. Arrêtez de dire que les enfants et victimes de ces prêtres, également pédophiles, devraient chercher de l’aide psychiatrique pour accepter leur homosexualité. Mais les enfants ne sont pas le problème, c’est bien les prêtres qui sont pédophiles qui sont le véritable problème.
La souffrance que ces enfants vivent à cause de ces prêtres et l’ignorance du Vatican devrait être terrible, pour toute la famille.
Lorsque je pense à l’homosexualité je vois des êtres humains qui s’aiment, des adultes du même sexe qui s’aiment.
Par contre la pédophilie crée de la souffrance, donc il faut arrêter de défendre ces criminels en titre « prêtre ».
Vous croyez vraiment que Jésus-Christ et la Vierge Marie soutiennent une église catholique qui soutient une souffrance chez les enfants en défendant les pédophiles?
Arrêtez de défendre ces prêtres, virez-les et punissez ces criminels.
De toute façon, tous les pédophiles sans contestation doivent être punis pour leur crime contre les enfants. *
« Que Dieu vous bénisse ! » Bien sûr que non, le problème est bien l’être humain qui n’en a rien compris. L’église catholique a sa place dans ce monde, c’est les dirigeants qui causent cette souffrance qui doivent quitter l’église.
J’espère que votre Dieu vous pardonnera.

Maria Thunholm

M’échapper au judaïsme

Mots-clés

, , , , ,

Je ne sais pas combien de fois les gens m’appellent « une Juive », même si je ne m’identifie même pas en tant que Juive.

View this post on Instagram

Juste une réflexion sur les symboles religieux …

A post shared by Maria Thunholm (@mariadesuede) on

Par contre le symbole juif représente quand-même le Dieu monothéiste et l’âme, cela m’intrigue, c’est pour ça que je dessine l’étoile de David en train de se mêler, les deux triangles qui forment une étoile. Une rapproche du Dieu, un signal que l’on est un avec la divinité. Pour moi il s’agit d’une spiritualité très vive, c’est-à-dire qu’il faut prier directement au Dieu au lieu de prier à travers les saints.

Les Chrétiens sont divisés, certains prient comme les Juifs sans croire en les saints, c’est probablement la bonne prière. La Vierge Marie est une sainte, pour les Orthodoxes et Catholiques, mais les Protestants prient directement au Dieu. Les prières sont différentes, pourtant l’on partage le même Dieu.

Les Musulmans prient à un seul Dieu, la dernière des religions monothéistes, en étant très proche du judaïsme si l’on regarde le mode de vie, surtout l’alimentation et la circoncision, chez les Juifs il faut la faire au 8e jour après la naissance d’un garçon, mais les Musulmans ne sont pas aussi strictes, dans beaucoup de pays les garçons peuvent choisir eux-mêmes à l’âge de « devenir adulte », voire l’adolescence.

Pour moi ce n’est pas important si ces religions partagent le même Dieu ou pas, mais certains refusent d’en parler sans pouvoir voir les autres points de vue. De toute façon elles partagent une histoire commune.

Mais je n’arrive pas à dire aux gens que je suis agnostique, ils supposent que je suis croyante. Je n’y crois pas en une divinité, mais je respecte les croyants en ayant une foi. Je connais les noms de mon arbre généalogique avec des noms qui sont probablement juifs, même si j’ai un doute que mon vrai nom de famille est juif, Abrahamsson, par contre c’est très biblique.

C’est quand-même intéressant de voir comment les gens croient savoir qui l’on est, comme j’ai un surnom qui m’identifie en tant que Juive pour les autres. Mais ils préjugent les gens et c’est ça qui est intéressant, nous supposons tant de choses dans la vie, surtout sur les autres.

La raison de ne pas  manger du porc pour moi est une maladie chronique, donc une raison médicale. Donc réfléchissez-en, il y a bien d’autres raison de ne pas manger du porc ou d’autres alimentations. Ce n’est pas un choix religieux pour moi, c’est pour mon bien-être. C’est ça que je dis aux gens.

Mais non, je n’ai pas honte de mes ancêtres juifs, sans eux je n’avais jamais existé. Mais je suis l’enfant de nombreuses origines.

Le temps

Mots-clés

, , , , , ,

39018499_2279445188738867_4735024375223287808_n

Le temps est là,

pourtant l’on peut pas le toucher,

l’on offre du temps à ses amis,

il est perdu à jamais,

il est courbé selon d’autres,

rien n’est clair,

peut-être peut-on voir soi-même dans le passé,

ou bien voir son futur JE. 

 

Et tout ce temps,

c’est relatif quand-même,

un moment si bref,

il faut se profiter du temps. 

 

Maria Thunholm

Vervins, lundi 13 août 2018

En découvrant un artiste local à Vervins

Mots-clés

, , , ,

Bonjour,

Je n’ai pas grand-chose à vous dire aujourd’hui, mais je viens de découvrir un artiste talentueux à Vervins où je passe mes vacances, Emmanuel Vielmon. Il est un artiste autodidacte, c’est-à-dire qu’il a tout appris lui-même, comme la plupart de gens qui s’y lancent, il a découvert cette technique de peinture par les vidéos sur Internet.

Allez, il montre sa technique et il prépare ses produits lui-même.

 

J’espère que les images vous plaisent, comme tout l’art il vaut mieux voir les tableaux en vrai. Je vous invite à visiter une exposition d’Emmanuel Vielmon si vous êtes en visite en Picardie. Il a un site Facebook, vous pouvez lui rendre une petite visite.

Bonne journée

C’est quoi la raison d’aimer ?

Mots-clés

, , , ,

39070100_2277757738907612_7850983286879813632_n
En lisant le dernier numéro du magazine Philosophie magazine je lis les articles sur le besoin d’être aimés. Est-ce inscrit dans nous gènes ou est-il une question métaphysique ?

39010088_2277757438907642_7116842967901405184_n

Le Je a besoin de Tu pour affirmer son existence, dans ce cas-là il s’agit de l’égo et un amour conditionnel. Bref, la raison d’aimer est d’affirmer son égo, mais l’amour est une question existentielle et j’en ai un doute. Si j’aime quelqu’un, aller vers autrui, je devrais offrir une part de moi et recevoir une part de l’autre, partager la vie quotidienne. Peut-être sommes-nous des égoïstes dans une relation amoureuse.

Je n’en ai aucune réponse, justement je m’en pose une question.

38912505_2277757552240964_5885640534659170304_n

La raison d’aimer l’autrui ?

Platon parle d’un être androgyne qui prend forme d’un être masculin ou féminin, qui se divise en deux parties. Un être qui cherche l’autre partie de soi-même, pour devenir complet. C’est probablement la bonne voie, mais cela n’explique pas l’homosexualité et le faîte que les couples du même sexe s’entendent très bien, parfois mieux que les couples des deux sexes. Donc je pense plutôt à l’âme, il ne s’agit pas du sexe, plutôt de trouver son âme sœur dans la vie d’un être physique.

39017808_2277757662240953_6265664571063664640_n

S’aimer est nécessaire, mais ce n’est pas un droit qui est évident dans ce monde. Pour moi, personne n’a le droit de juger les autres. Le besoin d’aimer est là, mais pour les monothéistes leur Dieu est leur réponse, cela ne me dérange qu’en cas du fanatisme. Ils affirment leur existence à travers le Seigneur, peu importe le nom, l’amour d’un père céleste qui aime ses Brebis, les enfants humains. Tant mieux si cela leur aide à vivre dans ce monde.

J’ai vécu une relation cauchemardesque et pourtant j’essaie de ne pas avoir peur d’être aimée, c’est bien l’amour qui me tient dans ce monde. J’aime ma famille, malgré la longue distance entre nous, je n’ose pas faire du mal à ma famille. La question est si j’ose laisser un homme entrer dans ma vie à nouveau ? Peut-être je l’oserai un jour.

L’amour existe entre un chien et un être humain, un amour inconditionnel, il n’y a rien à expliquer. Je sais que mon chien m’aime plus que je l’aime et c’est ainsi, il n’a que son amour pour moi.

Maria Thunholm

Vervins, dimanche 12 août 2018

Faut-il toujours avoir raison ?

Mots-clés

, , ,

38902147_2275642589119127_3562175605342470144_o
Dans la vie il y a de moments où l’on se fout d’avoir raison ou tort, je vis l’un de ces moments-là. Il s’agit de plusieurs facettes, rien n’est si simple qu’une envie se présente et là je n’en ai rien à foutre si j’ai raison ou tort. I s’agit probablement du regret en même temps que la triste nouvelle arrive, personne n’en a tort.

Il est nécessaire de pouvoir écouter sans juger l’autre, en ce moment c’est moi qui ai besoin d’une personne qui écoute à ce que j’ai à dire. Je n’ai pas besoin de vos conseils, je sais que j’ai commis des erreurs dans ma vie, je les assume. Mais un sentiment fort y est, donc j’en suis émotionnelle. Une décision que je savais bien qu’il fallait prendre un jour et me voilà, je suis là. J’avoue que c’est dur de prendre la décision d’anesthésier mon chien, c’est quand -même nécessaire et vous avez sûrement vécu ce moment où vous deviez dire adieu à un membre de famille, voire un chien.

J’en ai raison ou j’en ai tort, ça ne changerait rien d’en parler. 

Il ne faut pas croire que c’est nécessaire de toujours avoir raison, parfois il faut juste vivre la douleur que vous ressentez, qui vous permettra de vivre la vie quotidienne. Je ne dis pas que décider d’anesthésier son chien est facile, mais il faut prendre cette douloureuse décision pour le bien du chien.

En gros je m’apprête à prendre cette décision à ma façon et c’est nécessaire pour moi.

L’on a beau à vouloir aimer

Mots-clés

,

L’on a beau à vouloir aimer,

la peur nous empêche d’aimer,

il faudrait oser l’aimer,

l’autre qui souhaite partager ta vie. 

 

Dire « Je t’aime » est facile,

le dire sincèrement est dur,

le courage nous manque,

parfois c’est pourtant facile. 

 

L’on devrait vivre l’amour,

au lieu d’avoir peur de l’amour,

un jour il te surprendra,

tu tomberas et ce jour-là …

 

… tu oseras aimer l’autre !

 

Maria Thunholm

Vervins, vendredi 9 août 2018

 

J’en avais tort !

Mots-clés

, , , , , ,

Je viens d’apprendre que certains pensent que je suis Sataniste, donc j’ai dû étudier le satanisme pour comprendre pourquoi. En gros, le satanisme n’est rien d’autre qu’un athéisme, car un Sataniste ne croit même pas en un Diable, un ange déchu. Mais je ne le savais pas avant d’y être accusée d’être Sataniste.

Le satanisme Laveyen, ou le satanisme moderne, se distingue du culte de Satan. Une croyance dans l’égo et l’individualisme, qui n’a rien à faire avec Luficer ou un démon, il s’agit de croire en soi-même.

La Bible satanique d’Anton Szandor LaVey publiée en 1969, je n’ai pas envie de la lire, elle est l’acte de naissance la philosophie sataniste Lavayenne. Il avait créé l’église du Satan trois ans auparavant à San Fransisco, qui se trouve dans plusieurs pays aujourd’hui, le quartier général se trouve à New York. Il n’y a nulle croyance en une déité nommée Satan, malgré les termes utilisés. Darwin, Jung, Reich et Ayn Rand, même Nietzsche, furent son inspiration.

« Le satanisme est la seule religion qui pousse à encourager et à mettre en valeur ses préférences individuelles, aussi longtemps que ces besoins sont communément admis. Ainsi, cette religion personnelle et indélébile (l’image) s’intègre dans un parfait cadre. C’est une célébration de l’individualité sans hypocrisie, de la solidarité sans pitié, de la subjectivité objective1. »
— Anton Szandor LaVey

En gros il s’agit plutôt d’une philosophie anti-religion, appeler le satanisme une religion est plutôt une fausse idée, une religion de l’individualisme. Pour moi une religion relie les croyants dans une seule religion en commun, ce n’est pas le cas avec l’individualisme.

« il est préférable d’être un maître en enfer, qu’un esclave au paradis !2 »
— John Milton, Paradise Lost, Livre I, vers 263

J’admets que je croyais que les Satanistes croyaient en une déité nommée Satan auparavant, mais grâce à une Chrétienne et un Juif qui m’appelèrent Sataniste je m’en posais la question ; c’est quoi le satanisme ?

Mais non, il n’y a aucun sacrifice, pas d’enfants sacrifiés à l’ange déchu nommé Lucifer. Luficer signifie le porteur de lumière quand-même, un rebelle du paradis, un ange rebelle qui révolta dans ce monde paradisiaque, puis chassé du ciel.

La fin d’une étoile
Le livre d’Isaïe évoque, dans un passage étrange, la chute d’un astre : « Comment es-tu tombé du ciel, Astre brillant, Fils de l’Aurore ? Comment as-tu été précipité à terre, toi qui réduisais les nations, toi qui disais : Je monterai dans les cieux, je hausserai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu […] je serai comme le Très-Haut ». Mais tu as dû descendre dans le séjour des morts au plus profond de la Fosse » (Isaïe 14,12-15). Quel est cet astre ? D’autant que le mot hébreu, « Hélèl », évocateur de lumière (et rendu ici par « Astre brillant »), est absolument unique dans la Bible. Pour certains, il s’agit simplement de Vénus qui disparaît devant le soleil. Pour d’autres, ce texte est à rapprocher du mythe, largement répandu, d’êtres célestes déchus : un poème du 2e millénaire av. J.-C. trouvé à Ougarit (Syrie) évoque ainsi la chute du dieu Attar, rival de Baal. Le mystérieux « Hélèl » – que le latin a traduit par « Lucifer » – désignerait-il un être divin chassé du ciel ?

Ben, tout ce que je croyais être du satanisme était faux et je viens d’apprendre quelque chose de nouveau. Me voilà, c’est ça la vie.

Croire ou ne pas croire, c’est un droit.

Mots-clés

, , , , , , ,

Si vous êtes croyants, c’est votre droit, mais vous avez également le droit d’y devenir athée. Le jugement n’appartient qu’à vous.

Je suis plutôt agnostique, en train de chercher ma propre voie, un chemin qui est le mien. Je ne vous jugerai jamais pour vos croyances. J’ai beau à avoir des racines juives, la foi me manque, mais j’ai le droit de devenir athée en France, l’on vit dans un pays laïc et cela me convient parfaitement. Je trouve que le bouddhisme m’apporte des choses importantes, une telle sagesse, et c’est bien mon droit d’y chercher une réponse existentielle. Si je sors de la communauté juive c’est bien mon choix, je n’ai aucune synagogue là où j’habite, mais il existe un temple bouddhiste et j’en ai de nombreuses questions à poser.

Vu qu’une Chrétienne en Suède et un Juif en Israël m’approchent d’y être sataniste parce que Judas dans la Bible m’intrigue, je ne devrais pas leur répondre, mais je déteste y avoir un conflit inutile à cause d’une bagatelle. Ce que Judas a fait me semble être un énorme sacrifice, il le devrait pour que Jésus puisse accomplir sa mission. Vrai ou faux ? J’en ai juste réfléchi, mais il ne s’agit pas d’y avoir raison, c’est juste une réflexion. Chaque personnage dans la Bible joue un rôle important, surtout Marie de Magdala qui avait une vraie foi, elle croyait vraiment en Jésus. Pour moi Marie Madeleine joue un rôle plus important que la vierge Marie, la mère de Jésus-Christ.

Puis le sacrifice qu’Abraham s’apprêta à faire fut énorme, sacrifier son propre fils, mais comme l’on sait bien le Seigneur a épargné sa vie et une promesse au peuple juif sortit de ce sacrifice. Mais si c’est vrai ou bien des histoires est une autre question, le Dieu monothéiste n’y force personne à croire en lui, c’est les disciples qui le font.

Mais pour moi la Bible est un livre qui raconte des histoires pour expliquer un monde à l’époque, mais pour les autres elle est la vérité. Personne n’en a tort, il s’agit d’un point de vue de ma part. Je respecte ceux qui croient en Dieu ou Bouddha par exemple, mais ils devraient respecter mon athéisme. C’est beau d’y pouvoir partager un monde sans se battre pour ses croyances.

En réalité une religion peut expliquer le mode de vie, mais il ne faut jamais oublier que les religions ne sont pas des cultures. Les Bouddhistes ont un mode de vie qui m’intrigue, j’ai toujours eu des amis bouddhistes et d’autres religions asiatiques. Ils ont mon plus grand respect, j’en ai beaucoup appris à travers nos rencontres.

Si vous respectez les gens, vous respectez nos différences !

L’amour est un sujet universel, inexplicable ou plutôt facile à expliquer, il ne faut pas y chercher à comprendre, il faut vivre l’amour. Oser aimer et vous serez aimés !

Citation-de-Bouddha.png